Get Social With Us
 

Inside Kitchen Project – Comment un projet qui me tenait à cœur a changé ma vie

Inside Kitchen Project – Comment un projet qui me tenait à cœur a changé ma vie

Depuis que j’ai commencé l’aventure Inside Kitchen project, beaucoup de personnes m’ont posé la question “Comment tu t’es lancée dans ce projet?” Dans la liste des choses dont j’aimerais vous parler, ce sujet en fait partie. Cela me fait toujours plaisir de raconter le début d’IKP car à chaque fois il me rappelle le chemin parcouru et le bonheur que ce projet m’apporte tous les jours. Pour toutes les personnes qui n’ont jamais osé me poser cette question ou avec qui je n’ai pas encore eu de contact direct, j’ai décidé d’écrire ce post.

64c20b796eaa8f38dac9c030766ce891

“Voir le positif dans le négatif”

Ou encore “lorsque Dieu ferme une porte, il en ouvre toujours une autre”. Juillet 2012, je commençais mon activité freelance en tant que rédactrice en chef du guide gastronomique chez Zagat Paris. Ce fut une année extrêmement enrichissante en terme de rencontres, de sorties, de gastronomie et de travail. Juin 2013, je reçois un appel de mon éditeur en chef depuis NYC “on a changé la stratégie. Paris n’est plus une priorité. A partir de la semaine prochaine, tu ne travailles plus pour Zagat.” Je me souviens à quel point j’étais abasourdie juste après ce call, l’impression de ne rien comprendre, la sensation de perdre quelque chose qui m’était très chère.

Mais en fait, l’arrêt de cette activité freelance n’a eu qu’une seule conséquence, me permettre de réaliser une chose très importante : ma réelle passion pour la gastronomie, pour la bouffe !
Je voulais continuer dans cette voie. Mais sans le soutient d’un guide gastronomique, la mission s’avérait difficile. Surtout que des blogs de cuisine et de cityguide, il y en a déjà tellement… J’ai alors commencé à benchmarker, à regarder autour de moi, à me poser des questions sur ce que j’avais vraiment envie de partager. Après 2 mois de “passage à vide”, je commençais à remonter la pente en me disant que j’avais envie de quelque chose de plus réel, de plus spontané tout en continuant à transmettre ma passion au travers ce que je fais. Je me suis rendue compte qu’il y avait beaucoup de blogs qui font des photos dans des dressing (The Shelby, ClosetVisit, InsideCloset…) mais qu’il en existait peu qui font des shootings dans des cuisines. Etant assistante de photographe quand j’étais plus jeune, je me suis dis que c’était donc ça mon créneau. J’allais mettre en oeuvre mes connaissances photographiques, culinaires et relationnelles.

85f1f3df031efa7fe0fc3470813f326e

“Le génie c’est 1% d’inspiration et 99% de transpiration”

Pour les premiers shootings, j’ai commencé à faire appel à mes potes (merci à eux !). ça a débuté par quelques shootings par-ci par-là mais j’ai laissé traîner quelques mois jusqu’en Novembre 2013. Je me rappelle encore cette “discussion sérieuse entre adultes” dans la cuisine d’un pote à Berlin, où on s’est dit qu’on ne savait pas gérer nos priorités, qu’on laissait pourrir nos rêves pendant qu’on dépensait une énergie incroyable dans des choses qu’on n’aimait pas au quotidien. A partir de ce moment, je me suis dis “tu vas rentrer à Paris, tu vas dormir moins, tu vas sortir moins, tu verras moins tes potes mais tu vas lancer ce projet”. Et je l’ai fait.

Inside Kitchen Project est devenu tel que vous le connaissez aujourd’hui. C’est mon petit bébé, mais il a grandi grâce à vous, votre contribution, votre soutien, vos encouragements. 10 mois après le lancement, je l’aime toujours autant malgré les durs moments comme lorsque le réveil sonne tous les weekends pour aller shooter. Je m’amuse énormément avec ce projet mais sachez qu’il y a surtout beaucoup de concession, de travail et d’acharnement. Il m’arrive parfois de shooter deux jours d’affilé durant le weekend. Je sors fatiguée à chaque fois d’un shooting, mais toujours comblée et heureuse.

53db4cb3ce0310c5aacbc9201f202415

“Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie”

Au quotidien, je passe mon temps à penser à ce projet, c’est du non stop. Le weekend, je suis toujours en vadrouille pour les shootings. Quand je ne travaille pas à l’agence, je suis en train de retoucher les photos, interviewer les gens, faire des recherches pour améliorer ma technique de photo, m’inspirer des photographes & stylistes culinaires dont j’admire le travail, faire des essais, refaire encore et encore une prise qui ne m’a pas plu.

Je jongle entre mon Macbook, mon appareil Fuji, mon blog et les réseaux sociaux. Mais au-delà de ce projet, c’est la rencontre avec des personnes hyper inspirantes, talentueuses, qui partagent une passion commune pour la cuisine. Ce sont ces personnes qui m’ont le plus soutenu dans cette aventure et je les remercie sincèrement du fond du cœur.

Je suis en train de vivre la vie dont j’ai toujours rêvé. Tout ça pour dire que tout est possible, il suffit d’y croire et de se lancer. Le reste suivra tout seul 🙂