Get Social With Us
 

Carnet d’adresses, Isabelle et Bruno Grappotte, Le CO, Paris 18

Bar et restaurant Le CO, 15 Rue Esclangon 75018 Paris

La rentrée fut dense. J’ai ressenti ce sentiment oppressant de la frénésie du travail qui te frappe en pleine figure. C’est difficile de se préparer, surtout après une très courte période de repos cet été. Et même si j’avais eu plus de temps, je pense que le résultat aurait été le même. C’est reparti pour un tour !

Ce jour-là, je rentrais tout juste d’un passage express à Bruxelles pour le travail. A peine arrivée, j’ai tout de suite enchaîné sur deux rendez-vous. Je me rappelle m’être maudite en allant chez CO tellement j’étais fatiguée, et en plus je me suis perdue en chemin.

Et pourtant dès la seconde où je passais la porte du CO, un sentiment de bien-être m’envahit et je me suis sentie délestée de toutes mes émotions négatives. C’était sans doute la beauté et la quiétude du lieu qui m’avaient conquis.

J’ai toujours aimé les lieux qui ont une âme. Et c’est la première chose qu’on remarque sur le CO. A commencer par ses propriétaires : Isabelle et Bruno Grappotte. Si l’une a été décoratrice d’intérieur et a bossé dans la musique, l’autre a fait des études de droit et a longtemps travaillé dans le domaine du caviar. Des parcours très éclectiques et des personnalités hautes en couleur. J’aime leur façon d’accueillir des clients comme de vieux amis, de les mettre à l’aise, de prendre le temps de poser des questions, de s’intéresser à chacun et de savoir aussi se faire discret pour laisser les gens à leur intimité.

On a parlé de tout et de rien, de la psychologie, des artistes qu’ils exposent, d’hypnose, de nos vies précédentes…
Le lieu est grand. 320m2, cela vous laisse de la place pour respirer et “habiter” l’endroit. On a le choix de se lover contre un vieux sofa chiné il y a quelques années, de s’installer sur la banquette, au bar ou autour d’une grande table tout près du piano. Ici, tous les univers semblent se croiser, se mélanger et s’accorder à merveille.

Tellement charmée par la personnalité d’Isabelle et Bruno, j’ai voulu retranscrire ma discussion avec eux ici sous forme d’interview afin que vous puissiez en savoir plus sur ce lieu rempli d’histoires et de charme.

#1 – Pouvez-vous nous présenter le CO en quelques mots ?
Isabelle et Bruno : CO est un espace multi-disciplinaire comme il en existe peu, une sorte de prolongement de la maison dans la sphère publique. Chez CO, vous pourrez passer dire bonjour, offrir un sourire, prendre un verre, manger un morceau, écouter jouer un pianiste, voir une pièce de théâtre, travailler en mode co-working ou encore exposer vos oeuvres. Suivez la programmation, il se tient sans cesse une nouvelle activité !

#2 – Comment le choix de Porte de Clignancourt vous êtes venus pour installer votre local ?
Isabelle et Bruno : Nous avons monté notre société de caviar en avril 1998. Société de négoce en caviar et autres produits de la mer pour les professionnels. Nous nous sommes installés à Clichy-sous-Bois pour bénéficier de la zone franche. En 2004, nous avons commencé à chercher un espace à Paris susceptible d’accueillir KVR (à prononcer en anglais) et nous avons trouvé grâce à Paris Boum Boum ce local de 320m2. Pour plein de raisons, KVR est resté à Clichy-sous-Bois (laboratoire-chambres froides) et ce nouvel espace nous a permis d’y faire nos bureaux administratifs et recevoir nos clients.

Nous nous sommes aperçus que beaucoup d’ habitants du quartier étaient auto-entrepreneurs, artistes, photographes, musiciens, graphistes, etc…et nous avons voulu faire de cet espace un endroit permettant le co-working. Il fallait, pour rendre le projet viable, avoir une activité commerciale, d’où la restauration et le bar.

#3 – Comment travaillez-vous avec le chef sur l’élaboration du menu ? Mettre du caviar à la carte pour un restaurant situé dans un quartier populaire, pourquoi ce choix paradoxal ?
Isabelle et Bruno : Nous avons travaillé longtemps dans le domaine du caviar. C’est tout naturellement que nous avons ont inscrit au menu une sélection de produits iodés d’une très grande qualité. La carte est évolutive mais nous avons souhaité faire connaître nos produits KVR et notamment le caviar et le saumon fumé à des prix attractifs.

#4 – Exposition de photos, installation d’artistes, séances de piano… Le CO semble être plus un lieu culturel et artistique qu’un restaurant. Comment travaillez-vous avec les artistes qui viennent se produire ici ?
Isabelle et Bruno : CO signifie avec, CO-location, CO-working, COllaboration, COnversation etc…
Nous voulions recréer l’équivalent de la place du village, où l’on prend des nouvelles de ces voisins etc…un lieu de rencontres et d’échanges.
CO est ce qu’on appelle un tiers- lieu, ni la maison, ni le bureau, mais un prolongement des deux.

#5 – Comment avez-vous vécu l’ouverture du lieu ?
Isabelle et Bruno : L’ouverture, nous l’avons voulue discrète afin de pouvoir tester l’endroit.
L’accueil des gens est très positif et le bouche à oreille marche bien dans le quartier.

#6- Quels sont les projets à venir chez CO ?
Isabelle et Bruno : CO souhaite faire des expositions d’artistes, des concerts acoustiques, du théâtre, des défilés de mode, des ventes éphémères… Tout pour ne pas tomber dans la routine et proposer des choses amusantes pour nos clients.

Informations utiles :
Le CO
15 Rue Esclangon
75018 Paris
Tél.: 01 40 25 03 36
Email: co@co18.fr