Get Social With Us
 

#7 – La cuisine de Meg et Louis, Paris, 36m2

cover

J’ai rencontré Meg lors d’une soirée Yelp il y a plus d’un an . En plus d’être charmante, elle a l’art d’être hyper friendly, et ce, dès le premier contact. La cuisne de Meg est à son image : cosy et pleine de joie. Pendant la séance, elle sautillait partout pour aller chercher des ingrédients et accessoires dans l’appartement, faute de place dans la cuisine. Tout en dansant sur la musique qui résonnait au salon, elle me racontait plein d’anecdotes sympathiques. Chef de projet digital le jour, grande voyageuse le reste du temps, elle raconte sa vie quotidienne sur son blog De quelle planète es-tu à travers de magnifiques photos. Si vous ne le connaissiez pas encore, allez-y, c’est une vraie source d’inspiration !
Merci à elle et à son amoureux -Louis- pour leur accueil et leur bonne humeur.

#1 – Quelle est ta relation avec ta cuisine ?
Ma cuisine est un endroit que j’aime. J’aime y avoir des bols, accessoires, torchons etc… C’est aussi un endroit où j’apprends. Elle est simple mais pratique. Je passe beaucoup de temps dedans. Le fait qu’elle soit petite me force à être à fond quand je suis dedans, il n’y a pas la place pour me déconcentrer. Malheureusement j’ai beaucoup de contraintes avec la taille et le manque d’un four, par exemple, a un peu handicapé notre relation.

#2 – Qu’est-ce qui a changé dans ta façon de cuisiner depuis que tu habites avec ton copain ?
Je n’ai jamais vraiment appris à cuisiner quand je grandissais. J’ose dire même que j’ai commencé à cuisiner après que j’ai rencontré Louis… Je cuisine plus souvent, j’utilise Pinterest pour m’inspirer, et ça devient de plus en plus un plaisir pour faire à manger pour nous deux à la maison. Il m’apprend des choses sans cesse (par exemple comment faire un oeuf poché, des meilleures salades du monde, ou comment faire des pâtes à l’ail absolument parfaites).

#3 – Tu es américaine et vis à Paris depuis quelques années. Quand tu as le mal du pays, que fais-tu à manger pour te réconforter ?
Quand j’ai le mal du pays, j’aime faire surtout des tacos, avec des tortillas en maïs et de la viande, des légumes et de la salsa. Cela me rappelle mes souvenirs aux USA car c’est un plat que ma maman a fait très souvent! Par contre, trouver des ingrédients assez proche de ceux du Colorado n’est pas une évidence. La nourriture mexicaine fait partie des éléments caractéristiques de l’état… il y a des milliards de restaurants à chaque coin de rue! On grandit avec cet esprit.

L’autre plat que je fais quand j’ai le mal du pays est un bon petit déjeuner américain : soit des oeufs avec du bacon et hashbrowns fait maison, soit un beau sandwich de petit déj (oeuf, bacon, fromage cheddar) sur un English Muffin ou sur un bagel.

#4 – Peux-tu décrire ta cuisine en quelques mots ?
Elle est petite, mignonne, charmante. Malgré le fait qu’elle fasse quasiment un mètre carré, on a réussi à bien utiliser l’espace. Elle a des murs couverts de cadres de photos, de crochets avec des poêles, torchons, gants de cuisine…

#5 – Quels sont tes outils fétiches en cuisine ?
Je suis fan de l’ail, du coup je ne peux pas me passer de mon presse-ail. Je fais très souvent des smoothies, et pour cette raison mon hand mixer est l’un de mes outils les plus utilisés. J’utilise surtout Pinterest comme un outil pour m’inspirer pour la cuisine. C’est là – plus que tout – que je trouve des recettes qui me font rêver et me donnent envie de créer.

#6 – Peux-tu nous donner quelques astuces pour mieux organiser sa cuisine ?
Pour moi, je ne pourrais pas avoir une cuisine sans étagères. J’aime que les choses soient rangées, même si cela veut dire tout placer sur une étagère! Je mets aussi beaucoup de trous dans les murs, où je fais pendouiller des choses: des poêles, des torchons, des accessoires à thé…

#7 – Ce serait quoi la cuisine de tes rêves ?
Ma cuisine de rêve aurait surtout un grand SMEG. Elle aura un grand plan de travail où je placerai mes éléctro-menagers. Elle aura des placards et des étagères exposant tout mes petits knick-knacks vintages et mignons. J’aurai un grand évier céramique… et elle sera lumineuse bien sûr.

Tags: