Get Social With Us
 

#27 – Rosa, Boulogne, 45m2 – Son univers

cover

Le shooting chez Rosa a été très rapide. En 3h c’était plié. Alors qu’il me faut en général 4-5 heures. Il y a comme une connexion entre Rosa et moi. Tout a été simple et facile dès notre première rencontre. Ce qui a sans doute facilité le déroulement du shooting. Ça m’a même étonné à quel point le shooting chez elle a été facile.

Rayonnante, chaleureuse, Rosa me faisait part de son regret de quitter Paris. Mais son Espagne natale lui manquait trop, ainsi que la chaleur humaine. “Ici ya pas de la joie. Et au fil des années, je suis devenue cette personne parisienne que je détestais avant. Et puis, la famille c’est important pour moi. Il est temps pour moi de rentrer.”
Au moment de la publication de cet article, Rosa est déjà partie pour l’Espagne. En espérant que ces photos feront office de souvenirs de sa vie parisienne qu’elle aimait tant.

#1 – Quelle est ta relation avec ta cuisine ?
Pour être honnête, c’est n’est pas ma pièce préfère dans cet appartement. Après avoir vécu plus d’un an dans un studio avec kitchenette, cela m’a fait bizarre d’avoir une grande pièce seulement pour cuisiner ! Au début, j’appréhendais un peu. Après, je m’y suis habituée, mais j’avoue que je continue à garder mes distances avec elle.

#2 – D’où viens ta passion pour la cuisine ?
C’est assez drôle, parce que ma mère a toujours très bien cuisiné mais j’ai commencé à s’y intéresser qu’à 15 ans. C’était un été où je passais trois mois avec une famille aux US pour apprendre l’anglais, et ils ont voulu me montrer comment faire des pancakes, des cookies, des gâteaux au chocolat… J’ai essayé et j’adoré ! (En fait, je pense que ma mère, elle ne voulait pas que je touche à SA cuisine, donc jusqu’à cette âge-là, cela ne m’était même pas venu à l’esprit d’essayer)

#3 – Tu es espagnole et vis à Paris depuis quelques années. Quand tu as le mal du pays, que fais-tu à manger pour te réconforter ?
Je mange du chorizo! Le jambon Pata Negra avec une baguette, cela aide aussi…. Sinon je me fais un petit riz avec du paprika et tout de suite je me vois en face de la Méditerranée.

#4 – Que ressens-tu quand tu cuisines ?
J’adore la sensation de se vider la tête. Dès que je commence à couper les légumes, à peser la farine, j’oublie les soucis du boulot, la grisaille… Après, j’aime bien tout ce qui est manuel, les loisirs créatifs… donc j’aime bien la sensation de créer quelque choses avec mes mains, contrairement à mon métier, où je crée des concepts plutôt abstraits.

#5 – Que fais-tu à manger pour toi toute seule et pour tes amis quand tu les reçois ?
Quand je cuisine pour moi, cela dépend de mon humeur. Mais normalement, j’aime bien me concocter de petits plats sains pas trop compliqués (des salades, légumes farcies…). Mais quand je reçois (notamment des amis français), j’aime bien cuisiner des plats espagnols. En été par exemple, un gaspacho fait maison, ou en hiver un « Arroz al Horno », qu’on peut traduire comme “riz au four”. Je le préfère à la Paella (la recette au prochain post 😉 )