Get Social With Us
 

#23 – Guillaume & Charlotte, Paris , 45m2 – Leur univers

GC_IvyChang_02

Chez Guillaume & Charlotte, c’est lui qui porte le tablier et c’est elle qui fait le commis et elle en est ravie ! Sourire aux lèvres, ils m’accueillent les bras ouverts dans leur appartement le lendemain de la Fête de la Musique. Leur cocon possède un atout inestimable : un jardin commun à partager avec les voisins. On s’est beaucoup amusés à faire le shooting dans ce petit coin de paradis. C’est là aussi que Guillaume & Charlotte cultivent leur potager. N’est-ce pas le rêve de tous Parisiens en manque de campagne ?

On a eu quelques fous rires pendant la séance de photo, grâce à Charlotte qui n’arrêtait pas de faire le clown. Guillaume, malgré son air concentré sur les photos, n’était pas en reste. Ils me montraient une vision du couple assez nouvelle et équilibrée : la cuisine est d’abord une affaire de passion, d’affinité et de partage que de genre. S’amuser en cuisine, c’est savoir prendre du bon temps, se perdre en futilité pour donner un peu de soi au final. Merci à notre petit couple pour ce bon moment passé ensemble à rire, à partager des souvenirs culinaires, à parler de restaurants et de nourriture…

#1 – Quelle est votre relation avec votre cuisine ?
Guillaume : Pour moi il s’agit de la pièce à vivre, où je passe volontiers la majorité de mon temps. J’apprécie particulièrement pouvoir cuisiner et échanger avec les personnes qui m’entourent.
Charlotte : Ma cuisine et moi c’est “Je t’aime moi non plus”. Notre relation est un peu conflictuelle…nous ne sommes clairement pas sur la même longueur d’ondes. J’essaie de la bichonner et d’en prendre soin, mais dès que je la mets au défi, le résultat est souvent dramatique et ça donne des madeleines brûlées, des cakes pas cuits ou alors une bolognaise ratée …

#2 – Quelles sont vos habitudes culinaires ?
Guillaume : Tout est parfaitement ordonné et je nettoie tout immédiatement après utilisation lorsque je n’en ai plus besoin. Je goûte également en permanence mes préparations et j’aime enfin prendre beaucoup de temps d’avance. En revanche, j’ai la fâcheuse tendance à cuisiner en trop grandes quantités.
Charlotte : Dans notre cuisine je suis plus souvent le “commis”. Si je devais résumer mes habitudes en deux mots ce serait, rapidité et simplicité.

#3 – Avez-vous un souvenir culinaire marquant de votre enfance à nous raconter ?
Guillaume : La tarte à la tomate de mon grand-père. Il s’agit de la seule recette qu’il réalisait, très basique, mais délicieuse et que je n’ai jamais réussi à reproduire.
Charlotte : La première fois que ma grand mère a voulu me faire découvrir du thon avec de la sauce tomate. Je me suis mise à pleurer et finalement, j’ai goûté et j’ai adoré. Elle m’en reparle encore aujourd’hui quand je lui en réclame.

#4 – Qu’est-ce qui a changé dans votre façon de cuisiner depuis que vous habitez ensemble ?
Guillaume : La place ! J’habitais avant dans 20m² avec une cuisine sans plan de travail et 2 plaques électriques, autant dire que c’était très compliqué de cuisiner et recevoir !
Charlotte : De voir Guillaume cuisiner me donne envie de m’y mettre. Petit à petit je m’essaie à de nouvelles expériences. je me suis même acheté un énorme livre de recettes.

#5 – Quel est le plat que vous fait qui a récolté le plus de succès ? Et un souvenir de recette ratée que vous n’oublierez pas ?
Guillaume : Il y a 2 ans j’ai cuisiné un rôti de veau aux morilles pour ma famille à Noël. J’ai eu beaucoup de succès, mais surtout, ma grand-mère m’a demandé ma recette…sûrement le meilleur compliment.
Charlotte : Mes courgettes et tomates farcies sont toujours réussies. Mes recettes ratées sont trop longues à lister, mais je me souviens d’une mousse au chocolat blanc écœurante à souhait et qui n’avait rien d’une mousse.