Get Social With Us
 

#21 – Elodie, Paris, 27m2 – Son univers

cover

Le shooting chez Elodie a commencé par un incident technique qui a failli nous coûter la séance. Ayant une carte de mémoire limitée, je dois la décharger régulièrement sur un disque dur. J’avais tout prévu, sauf le fait qu’Elodie n’ai pas d’ordinateur chez elle. On était donc très limité dans le nombre de photos. Mais ce petit challenge nous a forcé à être plus exigeantes et créatives dans les plans de shoot et dans la réalisation du plat. Comme quoi, tout arrive pour une raison 😉

Jolie poupée au teint porcelaine, Elodie m’a surprise en parlant de sa “non-photogénie” – “j’ai l’impression d’être Chandler de Friends en photo, je suis hyper mal à l’aise”. La confession est encore plus incompréhensible quand on voit le résultat, elle est juste magnifique sur les photos !

Entre la réalisation du plat, on a eu le temps de parler beauté et d’autres futilités. Puis, Elodie m’a parlé de ses souvenirs d’enfance, de sa grand-mère qui lui a donné l’amour de la cuisine. “J’ai appris à cuisiner avec elle. C’est elle qui m’a tout enseigné. Je venais chez elle, elle me montrait les astuces, m’emmenait faire le marché. T’apprends plein de trucs dans des moments comme ça.”

Le témoignage d’Elodie a encore une fois conforté la genèse d’Inside Kitchen Project : on n’a pas besoin d’avoir une belle cuisine, il suffit d’aimer cuisiner et d’aimer les gens qu’on invite pour faire de belles choses. Des histoires comme ça, on ne s’en lassera jamais !

#1 – Quelle est ta relation avec ta cuisine ?
Ma relation avec ma cuisine est très bonne et très saine ! Un peu comme un régime crétois…Dans les faits, ma cuisine étant dans mon salon je peux dire que c’est un vrai pièce à vivre dans laquelle j’adore passer du temps. Je partage l’espace entre un grand plan de travail et ma table cela me laisse assez d’espace pour tenter plein de recettes.

#2 – D’où vient ta passion pour les pâtisseries ?
Depuis toute petite, mes parents m’ont sensibilisée aux bons produits et à la belle cuisine. Détail important : ma mère a toujours refuser d’avoir un micro-onde ce qui nous obligeait à créer et inventer des plats tous les jours. C’est avec mon père que j’ai passé beaucoup de temps en cuisine et c’est grâce à lui que je connais toutes les astuces. La passion pour la pâtisserie m’est venue avec ma grand-mère, un vrai cordon bleu capable de réaliser parfaitement les desserts les plus complexes. J’aime également ce principe de rigueur dont il faut faire preuve avec cette discipline tu n’as pas le droit à l’erreur.

#3 – As-tu un souvenir culinaire marquant de ton enfance à nous raconter ?
J’en ai beaucoup, mais l’un des plus marquants c’est quand j’ai voulu faire des crêpes avec ma grand-mère (la fameuse cordon bleu) je me suis retrouvé plongée dans l’ambiance d’une cuisine de restaurant en plein coup de feu, elle les faisait avec 2 poêles en même temps. Même si c’était le rush et qu’elle s’énervait (car je ne tenais pas encore le rythme à 8 ans) j’ai adoré cette énergie et les crêpes étaient délicieuses.

#4 – Que ressens-tu quand tu cuisines ?
Un réel plaisir, tous mes ennuis s’effacent comme par magie. Très important pour moi : je cuisine toujours avec de la musique (souvent radio Nova) ce qui permet de me concentrer sur ma recette et de m’évader. C’est d’être dans cet état d’esprit qui me permet de créer de nouvelles recettes ou de rajouter des ingrédients au dernier moment pour avoir un résultat le plus gourmand possible.

#5 – Quels sont tes projets à venir qui auraient un lien avec la nourriture ?
J’ai enfin eu le courage et la force de me lancer dans la création d’un blog dédié à la pâtisserie. Il s’appellera Delicatelo (car j’aime les jeux de mots) et sera lancé très bientôt. Je parlerai principalement des actualités dans l’univers du sucré et partagerai tout ce qui m’inspire dans ce domaine. Mais ce n’est pas tout, il y aura aussi en ligne quelques-unes de mes créations que tous les fans de desserts pourront se procurer.